Skip to main content

Dépistage du cancer du sein

En l'honneur de Ninon Bourque

Dépistage du cancer du sein

Foire aux questions

Q : Je n’ai pas encore 50 ans. Devrais-je commencer à passer l’examen de dépistage du cancer du sein?

R : Essentiellement, oui. Le risque de recevoir un diagnostic de cancer du sein entre 40 et 50 ans est presque le même qu’à 50 ans. Nous recommandons aux femmes de commencer à passer des mammographies à 40 ans. Les femmes qui ont moins de 50 ans peuvent obtenir une demande de leur médecin de famille pour passer annuellement une mammographie. Ces mammographies sont offertes dans plusieurs centres hospitaliers de la région.

Q : J’ai les seins denses. Est-ce qu’une mammographie est utile pour moi?

R : Quand un radiologiste prépare les résultats d’une mammographie de dépistage, il indique si la patiente a une forte densité mammaire. Les tissus de seins denses apparaissent en blanc dans la mammographie, ce qui rend le dépistage du cancer plus difficile. Cependant, de nombreuses études montrent que la mammographie permet de déceler le cancer, même chez les femmes qui ont des seins denses. Ces femmes devraient passer une mammographie plus souvent, soit une fois par année, afin d’accroître les chances de détecter tout changement dans leurs seins. Si vous avez les seins denses et participez au Programme ontarien de dépistage du cancer du sein, vous recevrez chaque année une lettre vous rappelant de passer une mammographie annuelle. 

Q : Devrais-je passer un examen d’IRM des seins?

R : L’examen d’IRM des seins n’est pas un examen de dépistage efficace pour les femmes qui présentent un risque moyen de cancer. Les femmes qui participent au Programme de dépistage du cancer du sein pour les femmes à risque élevé doivent passer tous les ans un examen d’IRM des seins et une mammographie. Si vous croyez avoir un risque élevé de cancer du sein, parlez à votre médecin de la possibilité de passer des examens de dépistage du cancer du sein pour les femmes à risque élevé.